Inquiétude

La vaccination de millions d’enfants menacée par le coronavirus au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Alors que la pandémie de Covid-19 continue de durement affecter beaucoup de pays dans le monde, la vaccination de millions d’enfants est menacée dans certains pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, a prévenu lundi le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF).

Publié le : 4 mai 2020 à 22h48min Auteur : Gabon Matin
Crédit photo : © 2020 D.R.

Même si la plupart des pays poursuivent leurs campagnes de vaccination routinières, en adoptant des mesures sanitaires de précaution, des millions d’enfants de cette région risquent de ne pas être vaccinés contre la polio et la rougeole.

« Certaines campagnes de vaccination spéciales ont été suspendues en raison de la mobilisation du personnel médical dans la lutte contre la maladie Covid-19  », alerte l’UNICEF. En conséquence, « dix millions d’enfants âgés de moins de cinq ans, soit un enfant sur cinq, risquent de ne pas être vaccinés contre la polio ».

Près de 4.5 millions d’enfants âgés de moins de 15 ans risquent également de ne pas être vaccinés contre la rougeole. « Il est absolument crucial que chaque enfant soit immunisé contre les maladies mortelles comme la polio, la rougeole, la diphtérie et l’hépatite », a indiqué Ted Chaiban, Directeur régional de l’UNICEF cité dans un communiqué.

Selon l’agence onusienne, près de 34 millions d’enfants ont été vaccinés l’année dernière contre la rougeole et la polio, dans toute la région. Cette année, la pandémie de Covid-19 met à rude épreuve les systèmes de santé, car les travailleurs de première ligne sont mobilisés dans la réponse à l’épidémie.

Même en temps de Covid-19, la vaccination reste possible pour les enfants
Malgré cela, près de 1,5 million d’enfants en moyenne se font vacciner chaque mois. D’après M. Chaiban, avec des mesures de précaution telles que le port de masque et de gants et la distanciation sociale, la vaccination reste possible pour les enfants, même à l’heure du nouveau coronavirus.

Malgré les difficultés, les restrictions de mouvement et la fermeture des frontières dans la plupart des pays de la région, l’UNICEF a pu acheminer 17,5 millions de doses de vaccins au Moyen-Orient et en Afrique du Nord depuis le début de l’année. D’autres expéditions de vaccins et d’autres fournitures vitales sont en cours.

Pour faciliter les campagnes de vaccination des enfants dans toute la région, l’UNICEF continuera à soutenir les autorités sanitaires et les agents de santé dans toute la région.

L’agence onusienne mise sur une surveillance étroite des stocks de vaccins dans les pays afin d’éviter la péremption des vaccins, en particulier dans les pays où les activités de vaccination de routine ou les campagnes ont été suspendues. L’UNICEF soutient également l’achat et l’expédition de vaccins, en particulier dans les pays où les frontières ont été fermées ou les vols suspendus.

Depuis 2017, l’UNICEF a acheté et expédié au Moyen-Orient et en Afrique du Nord près d’un demi-milliard de doses de différents types de vaccins, notamment contre la rougeole, les oreillons, la rubéole et la polio.

-----

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !