Paix et sécurité

Manifestations au Mali : l’ONU appelle au respect de l’Etat de droit et des droits fondamentaux

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a appelé samedi tous les leaders politiques maliens et leurs soutiens à la retenue et au dialogue au lendemain de manifestations dans la capitale Bamako.

Publié le : 21 juin 2020 à 13h54min Auteur : Gabon Matin
Crédit photo : © 2020 D.R.

Selon les informations rapportées par la presse, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté vendredi à Bamako à l’appel de différents mouvements pour réclamer la démission du Président du Mali, Ibrahim Boubakar Keïta.

« Le Secrétaire général suit avec préoccupation l’évolution de la situation politique au Mali  », a déclaré son porte-parole dans une déclaration de presse publiée samedi. M. Guterres a exprimé son plein soutien aux efforts en cours de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et en particulier à sa déclaration du 19 juin appelant à un dialogue inclusif.

Par la voix de son porte-parole, le Secrétaire général de l’ONU a appelé tous les dirigeants politiques à transmettre des messages à leurs partisans pour qu’ils fassent preuve de la plus grande retenue et s’abstiennent de toute action susceptible d’alimenter les tensions. M. Guterres a également souligné l’importance du dialogue et encouragé tous les acteurs maliens à travailler de manière inclusive et constructive pour préserver l’Etat de droit et respecter les droits fondamentaux. 

« Le Secrétaire général réaffirme que l’Organisation des Nations Unies, par l’intermédiaire de son Représentant spécial au Mali, continuera à accompagner les Maliens dans leurs efforts de consolidation de la paix, la démocratie et le développement durable », a souligné son porte-parole.

-----

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !