Conférence de presse

Intégralité du point de presse du 19 novembre du ministre gabonais de la Santé

Gabon Matin vous livre l’intégralité de la conférence de presse du 19 novembre 2020 du ministre de la Santé Guy Patrick Obiang Ndong.

Publié le : 19 novembre 2020 à 23h40min Auteur : Gabon Matin
Crédit photo : © 2020 D.R.

Mesdames et Messieurs, Les dernières informations sanitaires sur la situation épidémiologique de la Covid-19 montrent d’une manière générale une tendance à la baisse. Les dernières données font état de 275 992 tests réalisés, 9116 cas positifs à la Covid-19, 8965 guérisons soit (98,3%), 93 cas actifs et 59 décès soit un taux de létalité de 0,6%.

Ces résultats encourageants sont à l’origine des mesures d’allègement prises le 16 octobre 2020, par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, sur les très hautes instructions du Président de la République Chef de l’État, son Excellence Ali BONGO ONDIMBA à l’effet de permettre une reprise progressive de la vie courante en respectant les gestes barrières.

Cependant, nous constatons que pour certains, allègement a été considéré comme relâchement. En effet, nous observons un relâchement des mesures barrières notamment celles-liées au port du masque et au rassemblement. Plusieurs personnes ne portent plus les masques ou les portent mal. La limitation du nombre de personnes par rassemblements est peu suivie dans les réunions et les cérémonies. En même temps, nous enregistrons depuis quelques semaines une augmentation progressive du nombre de nouveaux cas dont la moyenne est passée de 5 par jour en septembre, à environ 10 par jour en Novembre. Dans les hôpitaux, le taux d’occupation des lits en réanimation est de 18% et nous avons enregistré 6 décès en 1 mois.

Mesdames et messieurs,

Nous devons considérer ces données sanitaires comme des signes d’alerte, si nous ne prenons pas garde.

Grâce à votre prise de conscience sur la dangerosité de la Covid-19, votre sens de responsabilité, de civisme, votre amour envers les personnes ayant des comorbidités (HTA, diabète, VIH, Insuffisance rénale…), nous avons pu freiner l’évolution de la pandémie de la Covid-19. L’heure ne doit pas être au relâchement mais au redoublement d’efforts de protection et de prévention contre la Covid-19 par le respect des gestes barrières et l’application des protocoles sanitaires dans tous les secteurs d’activité.

C’est pourquoi, sur instruction du Premier Ministre, nous allons renforcer la surveillance sanitaire avec les brigades mixtes dont la mission est de veiller au respect des mesures barrières et des protocoles sanitaires dans les secteurs d’activités à risque. Ces brigades sont composées des agents du COPIL, du Ministère de la Santé, de la Défense, de l’intérieur, du commerce et du transport. Des sanctions sévères seront infligées en cas d’infractions. Ces brigades seront accompagnées de la commission laboratoire pour effectuer des tests de dépistage in situ.

Aussi, des unités de dépistage mobile vont-elles être déployées dans quelques carrefours à forte densité humaine pour effectuer les dépistages volontaires.

Mesdames et messieurs,

La pandémie de la Covid-19 sévit encore dans notre pays, nous ne pouvons pas nous permettre de baisser les bras, de relâcher.

Pendant que les scientifiques sont dans la phase active de recherche d’un vaccin efficace, nous devons nous protéger par le respect des gestes barrières, aujourd’hui considéré comme le vrai vaccin social.

Respectons les gestes.

Je vous remercie.

Guy Patrick Obiang Ndong

-----

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !