Discours

Union nationale : Déclaration de Zacharie Myboto du 10 novembre 2021

Gabon Matin vous livre l’intégralité de la déclaration de Zacharie Myboto, président de l’Union nationale (UN, opposition) de ce 10 novembre à l’occasion de la tenue du 2e congrès ordinaire électif de ce parti qui aura lieu ce samedi.

Publié le : 11 novembre 2021 à 08h51min Auteur : Gabon Matin
Crédit photo : © 2021 D.R.

Militantes et Militants de l’Union Nationale, Chers Compatriotes,

L’Union Nationale va bientôt reprendre les travaux de son Deuxième Congrès Ordinaire des 5, 6 et 7 décembre 2020, suspendus faute d’accord sur le mode de choix des Président , Vice-Présidents , Secrétaire Exécutif et Secrétaires exécutifs adjoints du Parti ; fait unique en son genre au Gabon jusqu’à ce jour. A ce sujet, il me revient que le mode de choix qui sera proposé aux Congressistes par le Bureau du Congrès, est l’Élection. C’est le seul qui vaille, parce que conforme aux Statuts et au Règlement du Parti. Une Élection Libre, Transparente, Juste et Crédible, qui confirme le prix que nous attachons à la pratique démocratique au sein de notre Parti. Ces travaux très attendus, auxquels je souhaite plein succès, sont d’une importance capitale pour notre Parti.

C’est dans cet esprit que j’ai jugé nécessaire de prendre la parole aujourd’hui, pour rappeler, notamment, des éléments fondamentaux, précurseurs de la création de l’Union Nationale.

Militantes et Militants de l’Union Nationale,

Chers Compatriotes,

Certes, l’Union Nationale est née le 10 février 2010, de la fusion du MAD de Pierre Claver ZENG EBOME , du RNR de Gérard ELLA NGUEMA et de l’UGDD de Zacharie MYBOTO  ; mais cette étape n’a été que l’aboutissement d’un processus historique, enclenché début septembre 2009 par deux hommes, à la relation voulue, à dessein, tumultueuse par le Pouvoir au sein du Gouvernement et du Parti Démocratique Gabonais : André MBA OBAME et Zacharie MYBOTO. Cet enclenchement eut lieu pendant leur première rencontre mémorable au domicile de Monsieur et Madame Paul-Marie GONDJOUT , à la demande d’ André MBA OBAME . Cette rencontre inattendue, fut chargée des symboles du Courage, de la Vérité, du Pardon, du Patriotisme et de la Réconciliation.

Symbole du Courage pour André MBA OBAME , d’avoir, avec Insistance, demandé à Monsieur et Madame GONDJOUT d’obtenir à tout prix la tenue de cette rencontre. Symbole du Courage aussi pour Zacharie MYBOTO d’avoir, après une forte épreuve de dépassement de soi, accepté cette rencontre.

L’entrevue empreinte donc de Vérité, de Pardon et de Patriotisme porta d’abord sur l’état de leur relation, la nécessité de la clarifier et de l’améliorer. Ainsi, les torts causés à Zacharie MYBOTO par le Pouvoir, furent reconnus par André MBA OBAME, avec, à l’appui, la présentation d’excuses. Ensuite, vint le souhait ardent exprimé par André MBA OBAME de travailler avec Zacharie MYBOTO pour l’avènement au Gabon de l’Alternance démocratique.

En réponse à André MBA OBAME, un deuxième entretien, à la demande de Zacharie MYBOTO , fut alors programmé au siège de l’UGDD. Au cours de celui-ci, quelques jours après, Zacharie MYBOTO , très sensible aux propos d’ André MBA OBAME lors de leur première rencontre et, plaçant l’intérêt supérieur du Gabon au-dessus de tout, accepta les excuses présentées par André MBA OBAME, lui accorda son pardon en même temps qu’il accéda au souhait de travailler ensemble pour l’avènement au Gabon de l’Alternance démocratique.

Militantes et Militants de l’Union Nationale,

Chers Compatriotes,

Leur relation réhabilitée les amena à une réconciliation prometteuse pour le Gabon. Cette réconciliation lancée quelques jours avant, fut très significative dans le contexte politique du moment au Gabon ; André MBA OBAME étant fort de ses résultats élogieux à l’élection présidentielle du mois d’août 2009, et Zacharie MYBOTO , fort d’être le Président-fondateur de l’UGDD, deuxième Parti politique après le PDG au niveau national et premier Parti politique de l’opposition par le nombre de ses élus au Parlement et dans les Conseils municipaux et départementaux, dont il dirigeait certains. Cet acte de réconciliation entre ces deux personnalités fut le point de départ de tout , et le premier élément précurseur de la création , plus tard, ENSEMBLE, d’un Parti qui sera l’Union Nationale .

De ce mois de septembre 2009 au début du mois de janvier 2010, l’Opposition gabonaise, en dépit de ses contradictions et déceptions enregistrées dans certains milieux lors du choix des candidats à l’élection présidentielle, se ressaisit et œuvra à se rapprocher et à se rassembler en vue de définir une dynamique d’actions pour l’instauration de l’Alternance démocratique.

Dans cet esprit, une partie de cette Opposition créa, le 15 novembre 2009, la « Coalition des Groupes et Partis Politiques pour l’Alternance (CGPPA) », composée des Groupes Jean EYEGHE NDONG , André MBA OBAME , Casimir OYE MBA , Bruno Ben MOUBAMBA , Jean NTOUTOUME NGOUA , et des Partis politiques suivants : le CDJ de Jules Bourdès OGOULIGUENDE , le FAR de Léon MBOU YEMBIT , le MAD de Pierre Claver ZENG EBOME , le MORENA de Luc BENGONE NSI , le MORENA UNIONISTE,

représenté par Éric Bienvenu MAURO NGUEMAH , le RNR de Gérard ELLA NGUEMA et l’UGDD de Zacharie MYBOTO . Les membres de cette Coalition qui déclarèrent être animés de la volonté d’assurer ensemble l’Alternance au Gabon, décidèrent d’unir leurs forces et acceptèrent librement d’adopter et de signer la Charte de cette Coalition, en encourageant la transformation des Groupes politiques en des structures ayant la personnalité juridique.

Le travail de rassemblement de la CGPPA et des autres composantes de l’Opposition s’accéléra et conduisit au début du mois de janvier 2010, à la tenue, sous la présidence de Zacharie MYBOTO , au siège de l’UGDD, d’une très importante réunion des chefs des Partis politiques de l’Opposition. Au cours de celle-ci, une grande décision fut prise : la création d’un seul parti politique de l’Opposition pour le mois de février 2010 , avec une période de battement d’un mois, pour permettre à chaque formation politique d’accomplir les formalités statutaires en la matière.

Militantes et Militants de l’Union Nationale,

Chers Compatriotes,

Je dois avouer que c’était trop beau pour y croire. En effet, à la fin, seuls trois partis politiques (le MAD, le RNR et l’UGDD) et les cinq groupes politiques cités ci-dessus décidèrent de se mettre ensemble à cette fin. L’affirmation par ces acteurs de la volonté de rapprochement et de rassemblement de l’Opposition pour l’alternance, fut un acte qui constitua le second élément précurseur de la création de ce Parti politique qui sera l’Union Nationale .

L’examen des dispositions de la Loi 24/96 du 6 juin 1996, relatives aux Partis politiques, conduisit au choix de la fusion des partis politiques comme mode de création du nouveau Parti, après l’adhésion libre des membres des Groupes politiques à l’un des trois Partis politiques en présence. Trois des cinq chefs de files des Groupes politiques ( André MBA OBAME , Casimir OYE MBA et Bruno Ben MOUBAMBA et leurs fidèles) adhérèrent à l’UGDD. Les deux autres ( Jean EYEGHE NDONG et Jean NTOUTOUME NGOUA et les leurs fidèles) firent le choix chacun, de l’un des deux autres Partis (MAD et RNR).

Toutes ces formalités légales terminées, la décision de créer le nouveau parti fut prise, avec comme seul et unique objectif, la Libération du Gabon, notre Chère Patrie. Alors, il fallait un nom à ce Parti. Sur le champ, aucune proposition ne fut retenue. La réflexion dut se poursuivre.

Le lendemain, Paul-Marie GONDJOUT , en charge de la Politique et des Elections à l’UGDD, fit part à Zacharie MYBOTO , Président de ce Parti, d’une rencontre, la veille au soir au Maïcha, avec André MBA OBAME , Madame Chantal MYBOTO GONDJOUT , Jean Gaspard NTOUTOUME AYI et lui, au cours de laquelle, évoquant le sujet relatif au nom du Parti, il proposa le nom « Union Nationale » (UN) ; proposition acceptée à leur niveau. Zacharie MYBOTO trouva ce nom très approprié.

A la plénière, ce nom, annoncé par André MBA OBAME fut validé, comme la devise :

« Le Gabon pour tous » . Ainsi donc, le processus laborieux, patriotique et historique arriva-t- il à son terme ; et L’UNION NATIONALE FUT-ELLE NEE  ; bien loin des déclarations intentionnelles enregistrées et répandues ici et là depuis des années qui, pour moi, étaient hors sujet et relevaient plutôt de la diversion et pourquoi pas de la duplicité. Vouloir créer un Parti politique est une chose, Chers Compatriotes . En créer un, fiable et viable, de surcroît de l’Opposition, en est une autre, certainement très complexe. Zacharie MYBOTO sait de quoi il parle, l’ayant réalisé le 30 avril 2005, date de création de l’UGDD, sous le Règne d’ Omar BONGO ONDIMBA .

Après ces étapes, un groupe de travail fut mis en place pour la production des textes constitutifs du Parti, à soumettre à la plénière. Placé sous la responsabilité de Madame Paulette MISSAMBO , ce groupe de travail fut composé, entre autres, de John NAMBO , Raphaël BADENGA LENDOYE , Francis AUBAME et Paul-Marie GONDJOUT .

Ces textes, notamment les Statuts et le Règlement intérieur , adoptés, les responsabilités aux fonctions de Président, Vice-présidents, Secrétaire exécutif et Secrétaire exécutif adjoint, furent réparties selon la volonté commune de tous, faite de Réalisme, d’Objectivité et propre à l’exaltation de l’Unité nationale, du Patriotisme, de la Foi pour le Changement du système politique, ainsi que pour la Libération, par l’Alternance démocratique du Gabon et de son Peuple asservi.

Militantes et Militants de l’Union Nationale,

Chers Compatriotes,

Après l’évocation de ces éléments précurseurs de la création de l’Union Nationale, qui sont à joindre à ceux déjà développés dans le discours d’ouverture du Congrès prononcé par Zacharie MYBOTO le 5 décembre 2020, aussi peut-il être, sans ambages, affirmé la singularité de l’Union Nationale quant à son Objectif et ses Missions .

Maintenant, dans quel contexte sociétal et politique aura lieu la reprise des travaux du Deuxième Congrès Ordinaire du Parti ?

Indépendamment de la Covid-19 et de la crise persistante, dans notre pays, dont les effets vécus sont incommensurables, il convient de relever deux éléments incontournables dans le travail à mener, au sortir de ce Congrès, par le Parti, notamment, pour son implantation et son rayonnement, à savoir, sa relation avec la Population et avec les autres Partis politiques.

Oui, l’implantation et le rayonnement du Parti exigent le contact direct et permanent avec la Population, pour échanger et convaincre. Un élément très important caractérise la Population gabonaise : sa Jeunesse .

En effet, le document relatif aux résultats globaux du Recensement général de la population et du logement de 2013 au Gabon, énonce à ce sujet, dans sa synthèse des principaux résultats, ce qui suit : « La population gabonaise est relativement jeune. L’âge moyen de la population est de 26 ans. La moitié de la population a moins de 22 ans  ».

Dans le même ordre d’idées, des échanges et débats auront lieu entre Partis politiques. Il y a, aujourd’hui, au moins 76 Partis politiques légalement reconnus au Gabon. Si près de 20 d’entre eux, dont l’Union Nationale, ont à leur tête des compatriotes âgés de 70 ans et plus, soit un pourcentage autour de 26%, les autres ont, quant à eux pour premiers responsables, des Compatriotes Quadragénaires, Quinquagénaires et Sexagénaires.

En conséquence, il est clairement établi, fort de ce qui précède, que l’évolution de la société gabonaise est Dynamique et non Statique. Qu’elle rime avec son temps, celui d’un renouvellement générationnel devenu inéluctable. C’est un cheminement propre à toute vie. L’Union Nationale, Parti d’avant-garde, ne peut y échapper. Elle qui, ne l’oublions pas, est un Acte de Foi dans le Gabon et son Avenir .

L’expérience acquise par certains de ses membres dans leurs fonctions antérieures à divers niveaux de l’Etat est la bienvenue au sein du Conseil Consultatif National, organe nouvellement créé par le Congrès, dont sont membres, entre autres, les anciens Présidents, Vice-présidents et Secrétaires exécutifs, membres du Parti.

Pour clore son propos, Zacharie MYBOTO voudrait, en toute responsabilité, s’adresser aux Congressistes, très majoritairement jeunes pour la plupart.

Chers Congressistes,

mso-bidi-font-family :« Times New Roman »">Cette génération est la vôtre. L’avenir du Gabon est votre avenir. Il sera construit par vous et avec vous. L’Union Nationale devra y figurer en très bonne place avec, à sa tête, une équipe solide, conduite par un Président à l’Expérience et à la Connaissance du Parti avérées, au Courage, à la Constance, à la Détermination, au Patriotisme, à l’Abnégation et à la Pondération éprouvés. Un Président parfaitement à l’aise dans le contexte actuel du renouvellement générationnel.

La Vitalité du Parti, sa Crédibilité et son Essor, seront à ce prix. Il vous invite, en conséquence, à la Responsabilité et au Patriotisme dans le choix du prochain Président de l’Union Nationale.

Merci pour votre aimable attention.

Zacharie MYBOTO

-----

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !